Si vous possédez un véhicule à moteur diesel, vous savez sans doute qu’il possède des bougies de préchauffage. Ces composants auxquels on fait généralement très peu attention sont très importants pour le fonctionnement du véhicule : ils permettent au moteur d’atteindre la température idéale pour le démarrage. C’est pour cette raison qu’il vous fait patienter quelques instants après avoir tourné la clé en position préchauffage, afin de donner le temps à ce processus de s’accomplir ; après quoi le voyant associé s’allumera automatiquement.

Comment fonctionnent les bougies de préchauffage ?

Les bougies de préchauffage utilisent la tension électrique pour réchauffer la chambre de combustion ou de précombustion située, selon le type d’injection, dans ou au-dessus du cylindre. Quand les bougies sont endommagées, il se peut que le temps de démarrage soit plus long. Si toutefois une panne plus grave empêche le processus de préchauffage de s’effectuer, il vous sera impossible de démarrer votre voiture. Certains moteurs récents possèdent en outre des bougies de type « post-heating » qui permettent au véhicule de se passer de préchauffage de gasoil et de diminuer la fumée noire et la pollution après le démarrage. Le dysfonctionnement de ces bougies pourra causer une augmentation de la consommation ou éventuellement des anomalies dans le comportement du moteur.

Comment savoir si les bougies doivent être changées ?

De manière générale, il faut remplacer les bougies chaque 120 000 km. Il faudra vous renseigner sur les spécificités de votre véhicule pour confirmer. Apprenez cependant à reconnaître les signes annonciateurs de bougies usées :

  • Démarrage long et difficile
  • Démarrage plus pénible par temps froid
  • Fuite de fumée noire

Comment changer  ses bougies de préchauffage ?

Les garagistes s’acquittent très bien de cette tâche simple, mais vous pourriez préférer vous en occuper vous-même. Dans ce cas, sachez que c’est une opération facile mais délicate : suivez les étapes suivantes pour réussir à changer vos bougies vous-même.

Outils nécessaires :

  • Une douille longue
  • Une clé à cliquet
  • Un jeu de bougie

1. Débranchez le moteur :

Il est nécessaire débrancher votre moteur avant de commencer cette opération.

2. Débranchez une ou deux bornes de la batterie : 

Ce geste de sécurité vous évitera les soucis électriques.

3. Dégagez l’accès aux bougies : 

Retirez d’abord le cache du moteur sans trop forcer (il est normal que vous deviez tirer un peu mais faites-le le plus délicatement possible) ; ensuite, retirez l’insonorisant en le pliant un peu pour le faire sortir. Maintenant, vous devez débrancher le faisceau d’alimentation des bougies en tirant doucement dessus.

3. Prenez vos précautions avant de démonter les bougies : 

D’abord, soufflez dessus pour enlever la poussière qui pourrait tomber dans le moteur une fois les bougies enlevées. Vous pouvez utiliser un compresseur d’air pour mieux les nettoyer, ou bien simplement essuyer avec un chiffon.

4. Retirez les bougies de préchauffage usagées : 

Vous avez maintenant accès aux bougies que vous devrez remplacer toutes en même temps afin d’éviter les déséquilibres de la rotation du moteur. À l’aide de la clé à cliquet, dévissez les cosses des bougies une à une puis débloquez-les avec la douille. Dans un premier temps, n’en démontez qu’une seule pour éviter de permuter les câbles d’allumage en les déconnectant toutes en même temps.

4. Comparez l’une des bougies neuves à celle que vous venez d’enlever: 

Avant de placer les nouvelles bougies, il est impératif de vous assurer qu’ils ont la même longueur que les anciennes. Si ce n’est pas le cas, ne les installez pas.

5. Placez les bougies neuves : 

Enfoncez les nouvelles bougies l’une après l’autre dans leurs emplacements jusqu’au bout. Vous devez le faire à la main car de cette façon vous vous assurerez du bon positionnement du filetage. Serrez ensuite à la clé mais sans forcer ; s’il le faut, utilisez une clé dynamométrique afin de les monter de manière optimale. Si vous endommagez le filetage du bloc-moteur, la réparation vous en coûtera cher et sera très sensible.

6. Replacez le matériel que vous avez enlevé : 

Tout d’abord, replacez soigneusement le faisceau d’alimentation. Repositionnez l’insonorisant puis remettez le cache-moteur.

Et voilà ! Vous voyez qu’il n’y a rien de très compliqué à cette tâche. Il vous suffit juste d’être prudent afin de ne pas abîmer le matériel et causer des dégâts involontaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *