Le crédit automobile définition et comment l’obtenir

Une fois qu’on a décidé d’acquérir une automobile quelle qu’elle soit (citadine, berline, familiale, etc.) il convient de s’occuper du côté administratif et de préparer le financement de cette dernière si on ne possède pas le montant requis. Il est important de bien savoir comment fonctionne le crédit automobile pour pouvoir choisir les formules les plus adaptées à son budget pour que le financement se fasse en toute tranquillité.

Définition du crédit automobile

Il s’agit d’un crédit qu’on peut obtenir dans le but d’acquérir une automobile neuve ou d’occasion. Avant d’obtenir un crédit auprès d’un organisme financier, il est obligatoire de justifier la nature du bien que l’on souhaite acquérir, dans ce cas une voiture. Il fait partie des crédits de consommation qui sont destinés à l’acquisition de biens de consommation courante. Cela fonctionne comme tous les crédits habituels. C’est-à-dire qu’une fois le montant fourni, il faudra le rembourser par des mensualités s’étalant sur une période déterminée à un taux d’intérêt déterminé. Ce crédit est ouvert à toutes les personnes majeures en vue d’un financement partiel ou total d’un véhicule automobile. Il permet de financer des véhicules automobiles dont le montant est assez conséquent et englobe plusieurs modes de financement.  Le prêt personnel auto (pas d’obligation de justification mais aucune sécurité en cas de non livraison), le crédit affecté auto (on n’a pas à rembourser le crédit si la livraison n’a pas lieu), le crédit ballon (location avec de petites mensualités), le LDD et la location avec option d’achat sont autant de formules différentes du crédit automobile.

Comment l’obtenir ?

Avant de souscrire le crédit auto

Il est utile d’effectuer une simulation avant de souscrire le crédit. Elle permet de prendre connaissance du montant des mensualités suivant le montant du prêt et sa durée. Cela permettra de savoir si la situation financière permet d’emprunter tel ou tel montant.

Les points essentiels sur lesquels se pencher avant de souscrire un crédit auto sont le TEG ou taux effectifs global qui représente le coût du crédit c’est-à-dire ce qu’on devra payer en intérêts et en frais divers. La durée du crédit est quant à elle déterminante pour connaître le montant des mensualités et le coût du crédit. Et enfin l’apport personnel qui peut réduire significativement les mensualités et éviter les situations délicates. De plus, par prudence il vaut mieux souscrire une assurance emprunteur pour pallier aux imprévus.

Où peut-on souscrire un crédit auto ?

Les organismes financiers donnent la possibilité de souscrire via différents moyens (téléphone, en ligne, en se rendant directement en agence). Ils proposent plusieurs services comme l’accompagnement et les conseils et les mensualités sont généralement plus ou moins modulables selon les organismes. Il est aussi possible de souscrire ce crédit auprès des concessionnaires auto. On pourra bénéficier d’un pack comprenant quelques autres services (assurance véhicule, assistance dépannage, abonnement entretien du véhicule) mais ce crédit est toutefois plus cher que s’il est contracté auprès d’une banque. Une troisième et dernière option est de souscrire ce crédit auprès des organismes spécialisés en crédits autos. Ils proposent en général plus de variété en termes de formules.

Les documents nécessaires

Le mieux est de préparer l’ensemble des documents nécessaires à l’avance. Ceux-ci comprennent d’abord des documents qui concernent l’identité et la situation familiale du souscripteur à savoir une copie de la pièce d’identité et du livret de famille, une copie du contrat de mariage, un justificatif de domicile. Ensuite des documents relatifs à la situation financière tels que l’avis d’imposition, le relevé d’identité bancaire et les trois derniers relevés bancaires, des documents justifiant la perception d’éventuels pensions ou allocations ainsi que l’état des crédits en cours. Enfin des documents relatifs au patrimoine et qui sont le titre de propriété et la taxe foncière pour les propriétaires et les 3 dernières quittances de loyer pour les locataires.

Si une demande de prêt se voit refusée par un organisme financier, il est alors conseillé de revoir ses exigences à la baisse. Il faut aussi se dire que si un organisme financier refuse d’accorder un crédit c’est pour éviter un défaut de paiement et donc une situation de surendettement au débiteur.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.