Comment assurer sa voiture d’occasion ?

Si vous projetez d’acheter un véhicule d’occasion prochainement, c’est le moment de tourner votre attention vers l’assurance et la procédure à enclencher afin d’éviter les problèmes le jour de votre achat. En effet, il est interdit par la loi de conduire une voiture sans qu’elle soit assurée, et le fait que vous veniez tout juste d’en faire l’acquisition n’y change rien : aucun délai ne vous est octroyé et vous êtes supposé avoir déjà souscris à un contrat d’assurance. C’est pour cela qu’il vous faut prendre vos dispositions à l’avance si vous ne souhaitez pas vous retrouver dans de sals draps.

La réglementation

Toute voiture doit être assurée de manière obligatoire, même si ce n’est que provisoirement ou au tiers simple. Si vous vous ignorez la loi et que vous conduisez votre voiture non-assurée tout juste après l’avoir achetée, un simple contrôle de routine de la police pourrait vous envoyer au tribunal correctionnel puisqu’il s’agit d’un délit. Vous risquez une amende d’un montant de 3750 €, la suspension ou pire l’annulation de votre permis de conduire, et même la confiscation de votre voiture. 

Ce que vous prenez comme risques

Ceci dit, la punition infligée par la loi pour ce délit n’est pas la seule chose que vous encourez. Il ne faut pas négliger le fait qu’avoir un accident mettant votre responsabilité en jeu avec une voiture qui n’est pas assurée pourrait avoir des conséquences graves. Si des préjudices matériels ou corporels surviennent, c’est le fond de garantie qui financera le remboursement. Par contre, vous devrez ensuite le payer et ce, même si vous y mettez toute votre vie, car les montants sont en général très élevés.

S’y prendre à l’avance

Il est fortement conseillé de préparer votre dossier dès que vous êtes sûr d’acheter le véhicule d’occasion en question. Réunissez les papiers suivants : pour ceux qui possèdent déjà un véhicule, sollicitez un relevé d’informations auprès de votre ancien assureur après avoir demandé une résiliation de contrat pour cause de changement de véhicule. Il vous faudra aussi préparer une copie de votre pièce d’identité et de votre permis de conduire (dans le cas où d’autres personne conduiront votre véhicule, attachez également des copies de leurs permis). Si vous optez pour le prélèvement automatique, joignez un relevé d’identité bancaire. Au dernier moment, attachez au dossier une copie de la carte grise. Informez votre assureur de la date où la transaction aura lieu pour être tranquille et vous permettre de ne plus y penser.

Après la souscription, vous recevrez un certificat d’assurance (ou vignette) et une attestation d’assurance provisoire. Vous devrez attendre d’avoir changé l’immatriculation à votre nom à la préfecture et avoir obtenu votre carte grise pour recevoir les documents définitifs. Pour ce faire, vous bénéficiez du délai d’un mois pendant lequel vous pourrez circuler avec la carte grise du vendeur.

Comparer les assurances

Assurer une voiture de seconde main n’est pas évident vu les paramètres à prendre en compte comme l’ancienneté, la valeur, le kilométrage, le type, etc. Il est préférable que vous vous y preniez d’avance et demandiez des devis à plusieurs compagnies d’assurance afin de repérer celle qui vous arrange le mieux. Pour vous faciliter les choses, vous pouvez utiliser les comparateurs de devis gratuits sur internet, ou bien les outils de calcul d’assurance spécialement destinés aux voitures d’occasion. Cela vous évitera de tomber dans le piège de certains assureurs qui n’hésitent souvent pas à intégrer des critères pas forcément pertinents. Par exemple, certains considèrent que les voitures à design sport reflètent le comportement de leurs possesseurs et donc ont plus de risques d’avoir un accident, car les conducteurs auront tendance à forcer sur le levier de vitesse ou à accomplir des manœuvres dangereuses. Prémunissez-vous contre ce genre d’excentricités à travers une comparaison minutieuse des tarifs d’assurance.

Quelle formule choisir ?

Faire l’acquisition d’un véhicule d’occasion peut être un moment très opportun pour réviser votre budget assurance et faire des économies. En effet, l’avantage des voitures d’occasion est que leur valeur diminuée non seulement affecte les tarifs d’assurance mais aussi changent la formule à prendre. Par exemple, si votre voiture est vieille de plus de 5 ans, ou si son kilométrage est très élevé, ce n’est pas la peine de payer une couverture tous risques ; une formule au tiers simple qui est le minimum légal suffit amplement. Cependant, si le véhicule est relativement récent ou que sa valeur soit encore élevée à cause de la marque ou de la fiabilité particulière du modèle, il vous est recommandé d’opter pour une couverture intermédiaire.

La formule intermédiaire ou autrement appelée « au tiers plus » est certes peu connue mais, pour ceux qui conduisent un véhicule d’occasion, n’ont pas les moyens de payer une assurance tous risques mais en même temps trouvent l’assurance au tiers trop limitée, cette option à mi-chemin peut constituer le meilleur choix. Elle couvre la responsabilité civile, le vol, le bris de glace et l’incendie. Ainsi, vous serez plus en sécurité dans le cas où un accident a lieu.

Si toutefois la voiture est presque neuve et que sa valeur soit encore élevée, vous devriez prendre l’assurance tout risques pour que vous puissiez être remboursé selon sa valeur marchande en cas de sinistre.

Ainsi, assurer sa voiture d’occasion n’est pas sans complications, surtout si c’est la première fois. Mais si vous êtes suffisamment prévenant et que vous vous attelez sérieusement à la tâche de trouver l’assurance adéquate, tout devrait se dérouler sans problèmes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.