Précautions Conduire de Nuit

Beaucoup d’automobilistes redoutent la conduite de nuit à cause de toutes les difficultés que cela présente : manque de visibilité, réduction de la réactivité du conducteur, risque de fatigue ou d’assoupissement… Certes, cela peut en dissuader plus d’un ; il n’en est pas moins que circuler de nuit et pour de longues distances est une nécessité pour bon nombre de conducteurs qui ne peuvent en faire autrement. Si vous êtes l’un d’entre eux, il faudra vous assurer que toutes les conditions sont parfaites avant de démarrer votre véhicule. Voici quelques précautions à prendre afin d’augmenter votre sécurité routière au maximum.

1. Vérifiez vos feux

Avant de démarrer, il est impératif de vous assurer que tous vos feux : feux de position, feux de croisement et feux de route fonctionnent de manière normale. Il faudra aussi les nettoyer s’ils sont couverts de poussière.

2. Nettoyez votre pare-brise et vos rétroviseurs

Il n’y a rien de plus dangereux qu’un pare-brise flou ou des angles morts. Assurez-vous d’avoir une visibilité optimale avant de démarrer.

3. Adaptez vos feux aux situations

Ne perdez pas votre concentration, les feux de votre voiture doivent s’adapter à votre environnement. S’il fait très sombre, utilisez vos feux de route mais n’oubliez pas de les éteindre et de passer aux feux de croisement si vous rencontrez un véhicule. Il vaut mieux le faire dès que vous vous en apercevez car si  vous le laissez trop s’approcher vous l’aveuglerez et cela peut causer des ennuis inutiles. Si vous êtes dans une route sinueuse, allumez vos feux de brouillard avant afin d’agrandir votre visibilité latérale.

4. Faites attention aux bords de route

Si vous roulez dans une zone rurale ou suburbaine vide, méfiez vous des animaux qui peuvent sortir dans la route. Faites doublement attention afin d’avoir suffisamment de temps pour ralentir et vous arrêter, évitant ainsi les freins secs qui sont très dangereux.

5. Roulez à une vitesse moindre que la normale

Peu importe à quel point vous êtes expérimentés ou que vous ayez l’habitude de rouler à grande vitesse, il faudra que vous vous réadaptiez à la conduite en environnement sombre. Si vous roulez rapidement la nuit, vous aurez plus de risques de rater un virage trop brusque et vous pourriez quitter la chaussée avant même de vous en être rendu compte. Ralentissez derechef lorsqu’un véhicule s’approche dans la direction contraire.

6. Portez des lunettes de nuit

Il existe des lunettes spéciales pour la conduite de nuit qui vous aideront à améliorer votre visibilité en ayant un rendu plus net, diminuant les reflets et atténuant les éblouissements de la lumière nocturne. Ce ne serait une mauvaise idée de vous équiper d’une paire.

7. Faites attention à l’entrée d’une agglomération

En pénétrant dans une zone urbaine, vous pourriez être tout de suite tenté de passer en feux de positions ; par contre, si l’éclairage n’est pas parfait, il vaudra mieux rester en feux de croisement car les rues vides pourraient vous réserver des surprises. Ne prenez pourtant pas le fait qu’elles soient vides pour acquis et n’outrepassez pas les priorités, vous mettant ainsi en danger de collision avec un véhicule que vous n’auriez pas remarqué.

8. Conduire de nuit sous la pluie

Personne n’aime vraiment prendre le volant la nuit et en plus sous la pluie ; on se crispe, on doit redoubler de concentration, et tous les risques deviennent plus menaçants qu’en temps normal. Dans le cas où vous devez absolument conduire de nuit sous le déchaînement des éléments, vérifiez régulièrement et surtout avant de partir l’état de vos pneus. Un pneu usé ou dépressurisé est beaucoup plus susceptible de faire l’expérience de l’aquaplanage (situation où les pneus n’arrivent pas à évacuer l’eau accumulée sur la route). Si vous conduisez souvent dans ces conditions, il est certainement avantageux de vous munir d’un équipement approprié tel que les pneus spécial pluie. Utilisez systématiquement et à intervalles réguliers la climatisation pour réduire la buée sur le pare-brise ; dans l’obscurité, il est important d’éviter d’avoir une visibilité floue même pour quelques instants.

9. Surveillez votre propre état

Il est impératif de vous assurez que vous êtes en état de conduire avant de prendre le volant. Si vous avez un tant soit peu sommeil, il est préférable de ne pas vous risquer : la nuit, l’obscurité aura tendance à favoriser l’assoupissement. Même si vous essayez de vous maintenir alerte avec la radio ou autre, vous réagirez toujours moins rapidement que lorsque vous êtes en bonne forme. Faites donc de votre mieux pour anticiper et éviter l’effet de surprise.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.